Magazine de l'expat - Magazine expatlive

L’assurance santé pour expatrié : Maitriser les remboursements

L'assurance sante pour expatrié : Maitriser les remboursementsA la différence des assurances complémentaires santé que l’on trouve sur le marché français, les remboursements des frais médicaux pour expatriés sont assez simples à comprendre lorsqu’il s’agit d’un contrat santé international. Quand une couverture française se base sur de nombreux critères (remboursements de la sécurité sociale, ticket modérateur, codifications, etc..) plus ou moins opaques pour des non initiés, l’assurance pour expatriés est plus pragmatique.

Les garanties sont exprimées par :

Des remboursements en pourcentage des frais réels (le coût final des soins).

Un plafond général par assuré et par année peut être prévu

Une limitation spécifique pour certains actes.

Les remboursements en frais réels

La majorité des garanties que l’on distingue au sein d’une couverture santé pour expatriés est exprimée en pourcentage des frais réels. Le remboursement se base ainsi sur le coût réel des soins. Lorsqu’une garantie prévoit un remboursement à hauteur de 100% des frais réels, cela signifie que l’assuré n’assumera aucun frais. Pour une couverture à 80% des frais réels, l’assuré devra s’acquitter de 20% du montant de ses soins.

Le plafond général

Une bonne partie des contrats prévoient un plafond général de remboursement par année et par assuré. Les assureurs limitent ainsi leurs interventions pour le remboursement des frais de santé. Le montant plafonné varie en fonction du niveau de couverture choisi par l’assuré.

Un exemple : lorsque l’assurance prévoit un plafond de 300 000 euros, les remboursements cumulés durant l’année civile ne pourront excéder ce montant.

La limitation spécifique

Les contrats peuvent prévoir un montant maximum d’intervention et donc de remboursement pour certains actes. Ainsi l’assureur interviendra à la hauteur du barème prédéfini et clairement énoncé au sein du contrat. Le montant total remboursé n’excédera pas cette limitation quel que soit le coût final des soins. Cette limitation concerne plus particulièrement les garanties d’ordre médicales (médecins généralistes, spécialistes, radiologie, etc..) et non hospitalières. Pour une garantie de 90% des frais réels jusqu’à 120 euros par acte pour un médecin spécialiste, le montant remboursé pour une consultation facturée à 150 euros sera de 120 euros (90% du montant de la consultation représente 135 euros, plafonné à 120 euros), 30 euros restent à la charge de l’assuré.